3.

Publié le par krystelyorke.over-blog.com

Jury 2008. Travail de première année, finalité dessin.




 

 

 

 

 

 



Dimensions : A3 et formats plus petits : 20 cm
Matériaux : papier aquarelle, papier à grain, aquarelle et crayon

 

 


Aquarelles faites à partir de photographies de routes, de trottoirs et à partir de photographies trouvées dans un bouquin.
Chaque dessin est placé différemment dans l'espace d'une feuille afin de remettre en question le "pourquoi faut-il toujours placer un dessin au centre" ou encore "pourquoi faut-il toujours qu'un dessin remplisse l'entièreté de la page?".
Placer les dessins de façons diverses sur une page blanche permet de voir également ce qui se dégage de différent.



Dimensions : 70 cm de largeur x 100 cm de hauteur
Matériaux : toile libre, pastel sec, fusain, acrylique



Dimensions : +/- 14,9 x 21 cm
Matériaux : papier croquis, écoline, aquarelle, encre de chine, artline, crayon, gouache


Série de petits dessins. Ce sont des avant-projets, des interrogations sur le paysage industriel.

Vous pouvez y voir des objets, déchets colorés alors que ceux-ci sont souvent de couleurs froides, grisâtres. J'y pointe donc une contradiction. J'égaie ces matériaux qui ne sont souvent pas très beaux à observer, afin d'y attirer l'attention des gens et dans le but qu'ils éprouvent un sentiment positif à leur vue.

J'ai également remis en question le fameux  "pourquoi dessiner obligatoirement avec un crayon de mine de plomb sur une feuille? et pourquoi pas, à la place, dessiner en blanc, sur une feuille blanche?! ". Le fait de dessiner en blanc sur une feuille plutôt blanche des constructions industrielles peut souligner le fait que les gens ne les voient pas. Ces constructions sont des fantômes dans nos paysages, alors qu'elles sont essentielles pour nous. Nous sommes dépendantes d'elles car nous sommes dépendants de leurs multiples productions.

Vous pouvez également observer une série de 3 dessins où j'ai fragmenté les couleurs primaires.

Dimensions : 70 cm de largeur x 100 cm de hauteur
Matériaux : pastel sec, fusain, acrylique




Dimensions : série de format A3, papier croquis
Matériaux : aquarelle, crayon, artline, gouache


Ci-dessus se trouve donc une partie d'un travail que j'ai réalisé sur les entreprises.
Une série de dessins se mettant les uns à la suite des autres avec pour ligne conductrice un unique tuyau rouge (pouvant renvoyer à la symbolique du fil d'Ariane), sur lequel apparaissent de temps à autres de petites constructions parfois renversées ou non. Elles sont également très colorées alors que des éléments naturels tels que des feuillages d'arbres y sont représentés en gris.
J'y renverse donc l'odre des choses et j'y souligne une opposition entreprise / nature par la couleur, et réalité / irréalité de par le renversement des choses.




Dimensions : A4, papier à grain
Matériaux : encre de chine et crayon


Voici deux séries de 4 dessins allant avec les deux grands formats. Ils illustrent le passage du temps qui diminuent, l'attention que l'on porte sur le monde qui nous entoure, devenant au fur et à mesure habituel et donc, inintéressant.


 D'autres séries ont également été faites permettant des questions comme "Comment serait le monde si les trottoirs étaient jaunes, tout comme ces fameuses lignes jaunes ?!", "Comment serait le monde si les trottoirs étaient roses ?! Est-ce que ce serait plus agréable de marcher dessus ?! Comment est-ce que ça influencerait le comportement des gens ?!" etc.



Dimensions : carré de 20 cm²
Matériaux : roofing, acrylique

Ci-dessus se trouvent deux séries de roofing, allant également avec les deux grands formats.
Ces séries sont composées de carrés de roofing portant soit des lignes continues, des lignes discontinues, des symboles existants dans le code de la route et des symboles inexistants.
Les carrés de roofing évoquent un trottoir sur lequel on aura placé des lignes de signalisation, tout comme sur les chemins.
Les symboles inexistants permettent de se poser des questions sur le vrai sens de ces lignes qui dictent continuellement notre conduite, qui devient habituelle, routine. 

Publié dans Dessin

Commenter cet article